Hae-sook Kim | Angel Destiny | Michelle Patnode

"Sous les pavés quelle plage ?"

152 pages de monBestSeller
"Sous les pavés quelle plage ?" monBestSeller
Synopsis

Refondre la Société avec des slogans, c'est ce à quoi les auteurs de monBestSeller se sont employés. Poésie, revendications, révolte, philosophie...
Des idées et surtout du talent

692 lectures depuis la publication le 04 Juillet 2018

Les statistiques du livre

  25 Classement
  691 Lectures
  +23 Progression
  5 / 5 Notation
  12 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

17 commentaires , 5 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Chère @Guylaine Burgaud et cher @Mokeddem,
J'ai lu avec un grand plaisir vos commentaires. Merci !
Fernand Fallou

Publié le 18 Juillet 2018
5
Comment dire ? Cinq étoiles pour tout le monde ! Mais attention, "camarades" : à nous vautrer sur nos lauriers - même mérités -, nous risquons de perdre l'élan spontané du mouvement révolutionnaire qui nous a porté... Bien content de t'avoir fait sourire avec ma "sottie", @lamish ! Amicalement et avec humour. Philippe.
Publié le 17 Juillet 2018

@Fernand Fallou
C'est avec plaisir que j'ai lu toutes les nouvelles proposées et j'ai beaucoup apprécié. Mais quelquefois, il faut "troncher". Vous êtes mon favori. Des fautes de grammaire et d'orthographe certes, sinon, rien de grave. La sublimation est parfaite. En effet, le Christ est une figure révolutionnaire...

Publié le 16 Juillet 2018

Bonjour à tous, par manque de temps je n'ai pas encore tout lu, mais je peux déjà féliciter @Philippe Mangion pour sa nouvelle et sa perception de la nature humaine, qui n'est pas prête de changer ! C'était un sujet difficile, alors bravo à vous ! Un petit coup de cœur pour @Fernand Fallou,toujours fidèle à ses écrits, mais baignée dans ce flot de nouvelles, la votre sort du lot. J'ai beaucoup aimé. Un petit coup de cœur aussi pour @Marie Cécile Gautier avec une nouvelle pleine de nostalgie. Très émouvant.
Je reviendrais certainement vers vous après avoir tout lu.
Amicalement, Guylaine

Publié le 16 Juillet 2018

C'est tout à fait cela, mon cher @Fernand Fallou. Mais surtout à ne pas confondre avec un homonyme qui existe sur Amazon, un soufi… Comme on disait chez moi : "y a pas qu'un âne qui s'appelle Martin".
Pour Bordeaux… j'en parle très peu. Il me fallait envoyer mon personnage dans un coin sympa où il ne serait pas malheureux, coincé par les grèves… Allez savoir pourquoi, Bordeaux m'est venu en tête.
Cordialement
Philippe

Publié le 15 Juillet 2018

Si j'ai bien compris, Philippe DE VOS est @Pantinois,
Habitant de pantin m'a dit Wikipédia.
Mais qui parle de Bordeaux
M'ont dit son parapluie et son boulot.
Bravo à chacun des membres du Jury qui parait-il s'est battu bec et ongles pour imposer sa nouvelle préférée. Merci à celui ou celle qui s'est battu(e) pour moi et merci aux autres d'avoir consenti à m'intégrer dans les dix-sept lauréats. (Last but not the least !)
Merci à @Cristina Leg qui m'a cité dans son commentaire.
Bravo, bravo à @lamisch d'avoir réussi à faire passer deux textes sur ce sujet difficile.
Quant aux autres, bravo d'être là. Evidement, je suis très heureux d'être là aussi, avec vous.

Publié le 15 Juillet 2018
5
Bonjour à toutes et à tous, Très heureux de figurer dans ce recueil. Merci aux organisateurs, au jury et aux courageux participants révolutionnaires de la cuvée 2018. Je profite d'avoir la parole pour me féliciter moi-même quant à ma contribution et de m’attribuer les cinq Silver Star littéraires que je partage volontiers avec mes compagnons de tranchées. Marc
Publié le 13 Juillet 2018

@christina Leg : merci pour ce commentaire sympa.
J'ai moi aussi apprécié la grande diversité des nouvelles.
Réjouissant !
Jeann

Publié le 13 Juillet 2018

Bonjour @Jeanne mazabraud, j'ai bien apprécié votre nouvelle "Ne faisons rien, soyons fous", ce recueil m'a permis de découvrir des auteurs (res) que je ne connaissais pas encore... je me suis régalée de ces nouvelles, toutes différentes les unes des autres. Il faut dire que le sujet n'était pas aisé mais a favorisé l'imagination et la diversité des histoires. Encore bravo. Amicalement. Cristina

Publié le 13 Juillet 2018

Très heureuse d'y figurer. Ce n'est pas la révolution mais cela fait plaisir.
Jeanne Mazabraud

Publié le 12 Juillet 2018
5
Je viens de terminer le recueil et je félicite tous les candidats :-) un petit plus pour @Lamish @Elisabeth Labre @Pantinois @Fernand Fallou que j'ai déjà pu apprécier. L'originalité des nouvelles est bien là et quelques slogans pertinents seront à retenir pour 2018 ! Pas de révolte à l'horizon de juillet 2018, mais grâce à ce concours, nous entrevoyons des convictions et de la clairvoyance encore présentes. Aujourd'hui, c'est "Allez les bleus" ! Demain est un autre jour ;-) Bien amicalement à tous. Cristina
Publié le 11 Juillet 2018

@Gilles Do2... oui, je suis consciente d'être un cas désespéré, même si la lucidité n'excuse pas tout :) ! Concernant la vôtre, elle fait partie des plus imaginatives et délirantes. Elle m'a fait sourire, comme celle de Philippe ou de Boris, d'ailleurs. J'aime les circonstanciels décalés qui dérapent avec humour. Cet humour derrière lequel se cachent souvent les sensibilités masculines, d'ailleurs. Mais nous avons déjà échangé sur le sujet, me semble-t-il ;). Amicalement. Michèle

Publié le 10 Juillet 2018

@lamish, j'ai lu vos deux nouvelles. Ça se confirme : vous êtes une incorrigible optimiste !
Amicalement,
Gilles.

Publié le 10 Juillet 2018

@monBestSeller, merci pour les corrections et bonne journée ;). Michèle

Publié le 09 Juillet 2018

Petit souci... Parivostok, attribué à Philippe Mangion, est de moi, comme indiqué en bas de la nouvelle....

Publié le 06 Juillet 2018
5
Bravo à tous les nouvellistes du recueil. Si quelque historien de 2068 se penche, il aura une vision assez claire des préoccupations de notre époque et du constat globalement pessimiste que nous en dressons. Ma nouvelle préférée : l'Utopie en Marche de Julien Gueho, dont la chute poétique tranche avec ce constat. Mon slogan préféré : LE TEMPS N’EXISTE PAS… IL T’APPARTIENT ! de Marc Richard
Publié le 06 Juillet 2018

@Boris Phillips, @lamish,
Souvenons-nous de cette devise que vous nous «quasi-rappelez» :
« je suis marxiste, tendance Groucho !»
On n'a pas fait mieux !
Pour le reste, les révolutions (ou révoltes) sont soit faites par des bourgeois qui jouent contre leur camp par simple jeu, car ils mettent le feu aux poudres sans savoir l'éteindre…
ou par des prolétaires (les fameux idiots utiles) qui veulent simplement bouffer, mais qui se verront confisquer leur révolution !
Philippe

Publié le 05 Juillet 2018

@lamish, @Pantinois - puisque vous êtes les seuls pour l'instant -.
Faire une synthèse entre la célébration d'un passé idéalisé et une projection dans un présent / futur par le biais d'une formule brève, concise et originale destinée à propager une opinion ou soutenir une action n'était pas un exercice aisé.
Le recueil - lu d'une traite et avec jubilation - présente de tout : de l'utopie, de la nostalgie, des espoirs déçus, de la violence policière, de la philosophie, de l'illusion comme de la désillusion, de la dérision...
La question du hors-sujet ne se pose guère : seule l'originalité se devait de primer.
Charge à nous, maintenant, de nous lire mutuellement, de nous faire lire par nos pairs, d'accepter les louanges comme les critiques ; d'y répondre...
Mais, dites-moi, cela promet de belles séances de délation puis d'autocritique "marxo-jesuisto-trotsko-flagello-punitives"... Le pied !
Amicalement et avec humour.
Philippe.

Publié le 05 Juillet 2018

@lamish
Pour ma part je ne me suis pas attardé sur le réalisme de la situation. J'ai seulement tenté de faire un peu de littérature, donc du rêve, de l'utopie, de la poésie. Rien de politique, au sens trivial du terme.
Et puis qui sait… quelqu'un passant par ici pourra se saisir de l'idée et, sur les murs de la Butte aux cailles, dessiner un petit parapluie. Il y aurait sa place.
Philippe

Publié le 05 Juillet 2018

@Pantinois, j'adore votre humour ;) ! Pour le reste, si les slogans soixante-huitards étaient relayés par un élan collectif, on pourra bien pondre le slogan du siècle, il ne sera qu'un coup d'épée dans l'eau, de nos jours. Force est de déplorer que nous ne sommes pas près de voir Paris envahi de parapluies imprimés "Egaliberténité pour tous", pour la bonne et simple raison que le relai n'aura pas lieu à la base, dans le train ;). C'est bien dommage pour nous. Pour les fabricants et vendeurs de parapluies aussi ;). Amicalement. Michèle

Publié le 05 Juillet 2018

@lamish
Le challenge, c’était un slogan. Le piège, la célébration de mai 68.
Un slogan, ça doit être un truc spontané, mais surtout poétique. M’a manqué, presque partout, la poésie.
J’ai hésité un instant avec un slogan, mais après l’avoir tapé sur Internet, j’ai vu qu’il avait déjà été créé par un type, il y a deux mille ans… un barbu aux cheveux longs. Il disait : « aimez vous les uns les autres… ». Je n’ai pas osé le lui piquer !

Publié le 05 Juillet 2018
5
Entre étonnement, contemplation, analyse et révolte, tantôt actuelles, tantôt futuristes, ou délirantes, ces 15 nouvelles (je ne parle pas des miennes ;)) m'ont interpellée par leur diversité. Difficile de ne pas trouver au moins l'une d'entre elles qui ne fait pas écho à notre sentiment. Un coup de chapeau aux premiers. Coup de chapeau très mérité. Après avoir lu l'intégralité du recueil, j'ai quand-même trouvé un fil conducteur qui fait que nous sommes quasiment tous hors sujet, dans le sens strict du terme : apparemment et faute de pouvoir puiser dans le réel, nous n'avons pu transformer l'élan soixante-huitard en élan dix-huitard sans faire travailler notre imagination. Belle journée à tous. Amicalement. Michèle / PS : Signalés à MBS, je rectifie une erreur, en attendant sa correction. "Parivostok" a été écrite par Gilles Dauvergne. Et puis chacune de mes nouvelles comporte une grosse coquille... apologies ;).
Publié le 05 Juillet 2018