State of Decay 2 | Google Drive | Pc Game | Versailles: Season 3 | Emile Meyer

Réginalde

263 pages de Lucas Gillet
Réginalde Lucas Gillet
Synopsis

Paris, 1987. A la fin de l'hiver, Henri tombe amoureux de Géraldine - ils ont tous deux dix-huit ans. Une relation ambiguë se développe entre eux jusqu'à ce qu'au début de l'été, le jeune homme soit frappé par une révélation au sujet de la jeune fille.

611 lectures depuis la publication le 18 Février 2018

Les statistiques du livre

  269 Classement
  127 Lectures
  -47 Progression
  0 / 5 Notation
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Palamède
Bonjour
Merci d'avoir lu mon roman - l'avez-vous lu en entier ?
Voici la raison des fautes d'espaces et des coupures :
J'ai dactylographié ce roman en 1999 sur un traitement de texte à disquettes, illisible sur word. Pour en faire cette version PDF j'ai dû le scanner puis passer le scan dans un logiciel de reconnaissance de caractères qui n'a pas très bien fonctionné, et placé ces espaces et ces ruptures, que je n'ai pas pris la peine de corriger car je préfère travailler sur mon nouveau roman.
Bonne soirée.

Publié le 04 Mars 2018

On dirait un film des années 70, de ceux qu’on pourrait voir au quartier latin. Il y a un côté en suspens, jamais fini, qui impose un rythme dans lequel il faut rentrer. C’est différent, mais plaisant. Cela dit, j’ai été trop dérangé, non par "l’usage du point virgule" qui vous est reproché par un pointilliste, mais vos trop nombreuses fautes d’espaces, de coupures mal venues, et d’un corps trop petit. C’est dommage, ça gâche la lecture.

Publié le 04 Mars 2018

@Lucas Gillet
Je ne me permettrai qu'une seule remarque, parce que le temps me presse : j'ai un train à prendre pour Krung Thep Mahanakhon Amon Rattanakosin Mahinthara Ayutthaya Mahadilok Phop Noppharat Ratchathani Burirom Udomratchaniwet Mahasathan Amon Piman Awatan (mieux connu sous le nom de Bangkok). Par les temps qui courent, et qui courent au point qu'on se demande parfois où ils vont s'arrêter, force est de reconnaître que l'usage du point-virgule est malheureusement tombé en désuétude. Ce qui fait que l'on serait tenté de vous féliciter de tellement l'employer, sauf que force est aussi de constater que vous l'utilisez à tort et à travers - ce qui, pour le moins, est contre-productif, car donnant à tous ceux qui le vilipendent (faute de savoir l'employer) des arguments pour soutenir leur croisade scélérate. Bon, je m'aperçois que je ne suis pas très clair, et je m'aperçois aussi, dans le même mouvement, que je me fiche comme de ma première brassière de ne pas l'être. Pardonnez-moi donc cette intervention et faites, s'il vous plaît, comme si je n'avais rien dit. D'ailleurs, je n'ai rien dit.

Publié le 19 Février 2018