Odyssee ins Traumland | Microsoft Windows | Older posts

Maëlle

179 pages de Harpo Calipse
Maëlle Harpo Calipse
Synopsis

Oubliez le temps,
oubliez les époques,
oubliez les lieux,
oubliez les noms,
oubliez vos souvenirs,
et oubliez toutes vos références.

Ce récit n’est que le reflet de ce que j’ai vécu dans un temps passé ou à venir, dans un monde réel ou fictif.

Soyez elle, soyez moi, mais soyez toujours entre haine et amour, entre passion et désespoir, entre soif de vivre et envie d’en finir.

1240 lectures depuis la publication le 27 Mars 2016

Les statistiques du livre

  1332 Classement
  34 Lectures
  +681 Progression
  5 / 5 Notation
  7 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
J'ai aimé le livre malgré la vengeance qui s'est terminée dans un bain de sang.
Publié le 17 Juin 2016

J'ai bien aimé votre livre. c'est bien écrit et agréable à lire. Merci

Publié le 08 Avril 2016

@Mary Cousin : Voilà des éloges qui me vont droit au coeur! Et j'avoue avoir hésité sur le choix du genre.

Publié le 30 Mars 2016
5
Quand je tombe sur un roman qualifié d’ « historique », je plonge dedans sans hésiter. Le vôtre n'en est pas un, à proprement parlé. Il n'est pas situé dans une période précise de l'Histoire, ni par rapport à des lieux ou des personnages ou des faits réels, mais je l'ai adoré. C’est une fiction qui pourrait aussi bien se passer aux temps tolkienniens du "Seigneur des anneaux" qu'à ceux, écoiens du " nom de la rose" dont on respire l'odeur dans votre ouvrage. On ne peut que s'attacher à vos personnages crus telle celui de la fascinante Maëlle chapeautée par le brave Charles (derrière lequel j'ai le sentiment que vous vous cachez). Sans vouloir nuire au suspense que vous maintenez avec brio jusqu'au bout, j'ai bien aimé le clin d'œil à Champollion que vous glissez judicieusement dans l'histoire avec le choix de baptiser un de vos personnages, du prénom de sa fille Zoraïdre. Avec des tirets cadratins en place des sous-tirets et l'ajout d'un petit esclandre de ménestrandie avec chants et danses à la "Esméralda" lors d'un banquet organisé au château, et je vous faisais briller une sixième étoile.
Publié le 30 Mars 2016