The Orville (2017) | Chanon Santinatornkul | Peter Rowsthorn
 
Palamède

Palamède a noté ces livres

4
Vous avez une étrange écriture, tant poétique que déroutante. C’est évidemment cette poésie que vous mettez à raconter. C’est aussi ces libertés que vous avez avec la langue, ou ses temps. Quoi qu’il en soit, c’est délicieux ! Cela dit, je n’ai pas été certain que le récit était fini, ou pas, si c’était vraiment un extrait, ou pas ? Et c’est là où je pense que votre style pourrait gagner, lui donner une progression dans l’intérêt qui dépasse celle juste des événements. Qu’on soit attiré à tourner les pages, au delà de la curiosité de votre langue. Merci en tout cas de ce court et bon moment parmi les pharaons, les dieux et les déesses.
Publié le 31 Mai 2018
5
Excellent ! Le titre est intrigant et l’histoire vraiment prenante. Votre écriture est tellement tangible que j’ai eu le réflexe bien sûr d’aller vérifier sa réalité ! Chapeau. J’ai été pris dans les mailles.
Publié le 18 Mai 2018
4
Le titre est formidable et a attiré ma curiosité. Votre nouvelle est gaie, bien écrite. Mais je trouve qu’elle méritait plus "d’ambition philosophique". Plus qu’une "petite morale" de l’histoire ! Car vous effleurez un vrai sujet. Et il aurait été légitime, vu votre scénario et ces 2 personnalités, qu’elles s’opposent, que l’on soit scotché par les arguments de l’une et de l’autre, que ces arguments nous amènent à réfléchir, à prendre position, à avoir un avis… bref je divague ! Mais j’ai bien aimé votre esquisse.
Publié le 06 Mai 2018
5
C’est rare de lire un livre en souriant ou en se marrant. C’est le talent.
Publié le 29 Mars 2018
4
Un polar grand classique. Il ne manque plus que l’image et le son et on se croirait devant sa télévision un dimanche soir. Ça fleure les années 90, avec de bonnes recettes (et aussi des un peu plus prévisibles). Merci pour ce bon moment du dimanche soir !
Publié le 18 Février 2018

Pages