Guy Hart-Davis, "Mac OS X System Administration" | Léa Seydoux | Hidden Seams by Alessandra Torre
Actualité
Le 04 jui 2018

Concours de Nouvelles monBestSeller 2018, le recueil est arrivé

Les voilà les bonnes nouvelles du Concours « Sous les pavés quelle plage ? » mises en page et corrigées par l’équipe du site. Les autres aussi sont bonnes mais manque d’espace oblige. Et si nous essayons aussi d’être révolutionnaire chez monBestSeller, nous n’avons pas encore inventé une sélection qui réjouisse tout le monde
Sous les pavés quelle plage ? Cliquez vite, si vous ne craignez pas les gaz lacrimogènesSous les pavés quelle plage ? Cliquez vite, si vous ne craignez pas les gaz lacrimogènes

Un exercice délicat que ce Concours de nouvelles monBestseller

Si délicat, qu’à un stade donné nous pensions que c’était plus un exercice de style avec contraintes qu’un concours libre de nouvelles.
Mais voilà, c’etait sans compter avec nos auteurs qui repoussent sans cesse les frontières du possible et qui savent sortir de la boîte étriquée imposée par le site.
De l’humour, de la poésie, du rêve, mais aussi de la philosophie, de la revendication, de la protestation, de la rage ;
Tout ce qu’il faut pour faire un monde, un monde comme celui de monBestSeller qui écrit, qui lit, qui réfléchit, qui gueule et qui s’attendrit.

 Le jury a défendu bec et ongle SA nouvelle

Faut-il le dire, à part deux ou trois nouvelles qui ont fait l’unanimité, le jury a défendu bec et ongle SA nouvelle, c’est pourquoi nous avons fait un recueil réduit mais qui tient compte de l’ensemble des opinions.
Chaque auteur est bien sûr libre, et nous le recommandons, de publier sa propre nouvelle et d’interroger ses pairs sur ses opinions, car un jury littéraire même s’il est confirmé comporte toujours une part d’arbitraire

A vous de lire...

Une opportunité pour dire qu’il faut que nos auteurs comprennent la mécanique de la lecture sur le site. La propension à être lu est liée (surtout) au démarrage de tous les livres à votre propension à lire. 
Or aujourd’hui moins d'1 nouvel auteur sur 5 ne lit les autres auteurs…

Merci à tous nos auteurs de ces nouvelles joyeuses, dramatiques et drôlatiques..
Merci à notre jury : Céline Thoulouse des éditions BELFOND, Claire Marine , Renaud Delourme des éditions Carnets Nord de leur implication soutenue
Et à Elisabeth qui a lancé l’opération et veillé à son bon fonctionnement. Héroïque, toujours fraîche et rayonnante malgré ces vagues de chaleur.

@monBestSeller et tous les joyeux lauréats révolutionnaires.
Tout d'abord, un grand "merci" au jury d'avoir sélectionné ma sottie... Franchement - et ce n'est pas de la fausse modestie - je ne m'y attendais pas !
Je me suis tellement amusé en écrivant ce texte ; en imaginant le - très référentiel - narrateur navigant entre ses souvenirs de 1968 et la réalité de 2018... Mon entourage pourrait témoigner que j'ai passé le week-end lors duquel je l'ai rédigé à rire... Lorsque j'ai envoyé la nouvelle par courriel à ma correctrice et amie Laurence Clémancet, ce fut pour entendre au téléphone "T'as rien de plus sérieux à f... que d'écrire ce genre de c... ?"
Il semble donc que ma légèreté ait été appréciée et j'en suis ravi.
Un grand bravo à tous les "camarades de plume" figurant dans ce recueil... Quelques mots d'ordres pour nous toutes et tous : "Sous les cahiers, la page !" ; "Ce n'est qu'un début, continuons l'écriture !" ; "Écris, la vieille littérature est derrière toi !"...
Cordialement et avec humour.
Philippe.

Publié le 07 Juillet 2018

@Gilles Do : je vous rassure, j'avais très bien compris votre message. Et je suis sûr qu'il y avait là une simple erreur de compo qui sera vite réparée. MBS n'est pas le SVR ou alors "soyons réalistes, devenons paranos" ;-) .
NB : les limaces préfèrent la bière. Mais surtout, restez à distance...

Publié le 06 Juillet 2018

@PhilippeMangion Le commentaire qui suit n'a absolument rien contre vous, votre nouvelle est superbe et vous avez immédiatement démenti être l'auteur de la mienne. Néanmoins, comprenez que l'expérience me laisse un gout amer... Par quel miracle le nom du vainqueur de l'exercice se trouve-t-il associé à mon écrit ?
Je suis sans doute un tantinet paranoïaque, et puis les dés sont jetés... Je vais me consoler avec un verre de rosé que je boirai en portant ma plus belle limace.

Publié le 06 Juillet 2018

PARIVOSTOCK est la nouvelle de Gilles Do , c'est en correction. Veuillez nous en excuser.

Publié le 06 Juillet 2018

@ Marianne Granier... Il doit s'agir d'une erreur, Parivostok, c'est ma nouvelle ! Merci néanmoins pour votre coup de coeur !

Publié le 06 Juillet 2018

@Marianne Granier : je vois des similitudes entre les prothèses de votre nouvelle et mes limaces. Même forme, même sort : "Dans un même mouvement, toutes les filles jetèrent des ballons remplis d’eau qui explosèrent au sol, telles des prothèses mammaires qui éclatent." / " En tendant l’oreille, on percevait le craquement glaçant des coquilles sous la semelle, l’éclatement flasque des mollusques sur la pierre." Nous partageons le goût du massacre ;)) Bravo pour votre nouvelle, bel exercice de jonglage avec les slogans. Ils nous rappellent tous quelque chose, preuve qu'ils collent au cerveau comme un Hollywood chewing gum - fraîcheur de viiiivre - à la semelle.

Publié le 06 Juillet 2018

@philippemangion : les limaces, c’est suffisamment chtonophage comme ça sans en rajouter ;)))! C’est toujours un réel plaisir de vous lire, quoiqu’il arrive!

Publié le 06 Juillet 2018

@monBestSeller @Marianne Granier : une erreur s'est glissée dans le recueil. Parivostock n'est pas de moi :)

Publié le 05 Juillet 2018

Merci au Jury d'avoir primé ma nouvelle "Ersatz", cri du cœur sur les dérives de la sur-con-sommation. A la lecture (presque entière) du recueil, suis d'accord avec @Lamisch que nous avons tous poussé les cadres du sujet pour porter à lire ce qui nous tenait au cœur, quitte à faire du hors sujet. Il en reste des textes très bien écrits et construits, qui ont un souffle et dont la lecture dépasse la contrainte du thème imposé. Gros coup de cœur perso pour " Parivostok" de@philippe Mangion et "Ne faisons rien, soyons fous" de @jeanne Mazabraud qui sont des résumés sensibles et subtils des dérives et atermoiements de notre époque. Continuons tous à écrire! Et si notre révolution personnelle était là, dans nos mots et dans le plaisir infini de les partager? Merci @MbS de nous donner l'occasion de le faire et merci à vous tous, inconnus et pourtant d'une même famille, de faire swinguer mon quotidien par vos écrits!

Publié le 05 Juillet 2018