Universitários, Técnicos e Profissionais | LEGENDARY: Making Of A K-Pop Star | Cars Motorcycles
Auteur
Le 15 fév 2018

Mesurer le pouvoir émotionnel de la narration

Ecrire, c'est mesurer le pouvoir émotionnel que l'on a sur le lecteur quelqu'en soit la forme. Quand Roland Colin crèe un personnage qui terrifie tous ses camarades : il mesure la force de la narration ; c'est le déclencheur...
Quand et où frappera-t-elle ?Quand et où frappera-t-elle ?

La toute première fois où j’ai pris conscience de l’importance de l’imaginaire c’est sans nul doute lors de mes 12 ans, dans un camp de scouts à Thorame-Haute, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Je venais de perdre mon père et j’étais totalement désorienté.

D’habitude si prompt à participer à la vie du camp, je restais là, sans rien dire, la tête pleine d’idées noires. Je regardais les autres s’amuser et je me demandais pourquoi le destin m’avait frappé si brutalement alors que mes camarades de jeux s’épanouissaient dans une insouciance et un bonheur insolents. Il fallait que cela cesse et que tous se rendent compte de la chance qu’ils avaient. 

Alors, j’ai inventé un personnage : la main jaune.
Je racontais à qui voulait l’entendre qu’une entité maléfique sévissait dans la région depuis des décennies et s’attaquait aux enfants pendant la nuit. 

Sans doute ai-je du être suffisamment convainquant car tous les scouts, une bonne cinquantaine, se sont intéressés immédiatement à cette histoire. Chaque soir, autour du feu de camp, je racontais les frasques de ce démon malfaisant sous le regard amusé de “Chaton“ et “Anne“, les moniteurs de notre petit coin de paradis… 

Ce dernier s’est vite transformé en un lieu de terreur car les enfants les plus sensibles ont bien évidemment cru à mon histoire. Les rires ont fait place aux larmes et bien malgré moi, je suis devenu celui qui avait amené la peur sur le camp. Sous la pression des adultes, j’ai du avouer à tous mes camarades que tout était faux, que la main jaune n’était que pure invention. J’ai eu droit à un sermon mais aussi au badge de « bon inventeur ». Je crois que c’est la récompense dont je suis le plus fier à ce jour.

Depuis ce temps, j’écris scénarii et livres, avec une seule obsession, offrir des émotions à tous ceux qui aiment lire ou regarder des films. Roland Collin

Hilarant ...

Publié le 16 Février 2018